Découvrez les charmes de notre région

Le Pêchereau ... Un peu d'histoire

Le document le plus ancien conservé aux archives départementales de l’Indre, dans lequel il fait mention de notre commune, remonte à 1226.
A l’époque le village s’appelait PODIO CHERELLI puis PODIUM CHERELLI, TERRITORIUM DE PODIO CHEREAU dans un document de 1291 conservé aux archives nationales, puis PEUCHEREAU en 1456 et PECHEREAU en 1498.
L’origine du nom vient de : PODIUM, PUY, PE désignant un lieu élevé. On retrouve d’ailleurs une même origine dans d’autres noms de lieux de la région : Puy de l’Age à CELON ; Puy d’Auzon à CLUIS, qui, l’un et l’autre sont des lieux élevés.

Jusqu’à la révolution de 1789, la chapelle du PECHEREAU, ainsi que celle du MENOUX, dépendaient de la CURE de CHAVIN. Ce n’est qu’à cette époque que le PECHEREAU devint paroisse et commune indépendantes, répondant ainsi aux voeux plusieurs fois répétés de ces habitants.

La première chapelle fût fondée en 1488 par deux frères Prêtres Pierre et Mathurin MARCHAND : L’un était Curé de CEAULMONT l’autre de BAZAIGE.

Cette chapelle et l’église qui lui succéda étaient édifiées au bas de l’actuel Passage du Trait, le long de la rue des Reizes.

Comme la plupart des églises de l’époque elle était entourée d’un cimetière dont on a retrouvé les sépultures lors de la destruction de l’Eglise en 1956…



Notre région

La région alentour , sur un périmètre d'environ 30 kms , comporte deux des plus beaux villages de France , Gargilesse et Saint benoit du Sault.
En partant du Lac Chambon, vous découvrez la vallée de la Creuse, encaissée, boisée, un très beau point de vue sur la « Boucle du Pin » ; puis vous arrivez sur notre commune et son Château du Courbat (notre mairie), et celle d'Argenton sur Creuse, ancienne ville fortifiée avec ses anciennes bâtisses bordant la rivière. Puis, toute proche, St Marcel, ancienne ville médiévale, mais aussi gallo romaine ; là, le musée d'Argentomagus vous fera découvrir la vie de nos lointains ancêtres.
En descendant encore le cours de la Creuse, c'est la ville de St Gaultier qui nous accueille, dans le parc naturel de la Brenne ou pays des « milles étangs », point de passage de nombreux oiseaux migrateurs.

Quelques manifestations importantes proche de chez nous : Festival Darc (danses et concerts) à Châteauroux, Printemps de Bourges (concerts), Festival des Luthiers à St Chartier (concerts et danses folkloriques), Fête de Nohant (musique classique), Festival Mercuria à Argenton sur Creuse, ...

Le parlé berrichon LE PARLE BERRICHON

Le Berry a une langue, souvent appelée patois, qui est le berrichon. Cette langue ou ce patois est envoie d’extinction. Seuls les Berrichons nés entre les deux guerres la connaissant encore. Quelques mots bien présents dans leurs esprits : Ariau = charrue ; Aumaille = bêtes à cornes ; Berrouette = brouette ; Beugnon = beignet ; Charibaude = feu de joie, feu de la Saint Jean, Chieuvre chèvre ; Jau = coq ; Nau ou Nouèl = Noël ; Pochon = sac en plastique ; Traque = petit sentier le long d’un pré. L’accent a pratiquement disparu.

Gastronomie du Berry LA GASTRONOMIE BERRICHONNE

La spécialité typiquement berrichonne est le pâté berrichon, également appelé pâté de Pâques, une farce de viande au lait et à la mie de pain, surmontée d’oeufs durs, le tout emballé dans une pâte brisée ou feuilletée. On déguste également le jau au sang (ou poulet en barbouille), poulet flambé et coupé en morceaux que l’on fait cuire pendant une heure. On ajoute ensuite le sang cuit à feu doux, de la crème, un jaune d’œuf et le foie pilé, obtenant ainsi un poulet en sauce. Ou bien encore la pâté de pommes de terre, avec oignons et crème fermière (les pommes de terre sont, selon les terroirs coupées en lamelles ou écrasées en une purée grossière). Les autres plats berrichons sont les œufs meurettes (ou œufs en couille d’âne), de préférence un vin de Berry, la langue de bœuf au gratin, les rognons de mouton, un plat appelé truffiat, qui est composé de pommes de terre enrobées de pâte, la galette aux pommes de terre (pâte feuilletée où une partie de la farine est remplacée par de la purée), ainsi que les beignets ou « beugnons », en particulier de fleurs d’acacias, au miel, les « sanciaux »(ou omelette à la farine) sorte de crêpes épaisses, parfois agrémentées de pommes, frites avec du sucre (ou du miel) à la poêle, les millats qui regroupent plusieurs recette à base de cerises noires, typiques du Berry, le poirat, sorte de tourte garnie de poires, les « daguenettes », tranches de pommes séchées, comme desserts.

Fromages :

Le crottin de Chavignol
Le Valençay
Le Gargilesse
Selles sur Cher
Pouligny Saint Pierrey

Le Berry est surtout connu pour ses fromages au lait de chèvre

. Crottin de Chavignol
. Pouligny Saint Pierre
. Selles sur Cher
. Pyramide de Valencay
. Fromagée : préparation à base de fromage frais ( de chèvre ou de vache) auquel sont ajoutés des herbes fraîches (en particulier cive et ciboulette), de l’échalote, du poivre et du sel.
. Gargilesse

Vins :

vins valençay

Rattachés à la grande famille des vins de Loire, les vins berrichons sont surtout réputés pour les blancs, au premier rang desquels se place bien sûr le Sancerre.

. Sancerre
. Menetou salon
. Quincy
. Reuilly
. Valencay
. Châteaumeillant
. Vins du Menoux
. Vins du Magny

Autres spécialités et produits agricoles :

Lentilles vertes du Berry
Pommes Neuvy Saint Sepulcre

 

. Lentilles vertes du Berry
. Pommes Neuvy Saint Sepulchre
. Curcubitacés Tranzault